La Confédération des PME dénonce la surenchère réglementaire du Gouvernement concernant le télétravail pour enrayer la pandémie. L'organisation patronale fait référence au «projet de nouveau “Protocole pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise” (qui-NDLR) prévoit d’imposer à toutes les entreprises (…) un plan d’action pour réduire au maximum le temps de présence sur site, tenant compte des activités télétravaillables (…), à présenter à l’inspection du Travail en cas de contrôle».

Considérant l'accord passé entre les partenaires sociaux et, en pratique, la difficulté pour les employeurs comme pour les salariés de gérer la situation, la CPME estime que plutôt que de «menacer et imposer de nouvelles obligations administratives», le Gouvernement devrait s'attacher à «proposer une date de vaccination» et à privilégier «l'incitation». 

Communiqué CPME – 23 mars 2021

Le syndicat professionnel du commerce appelle les pouvoirs publics à préciser une date de réouverture pour que les enseignes puissent anticiper. Le CdCF prend appui sur un rapport de l'Institut Pasteur qui démontre que les commerces où s'appliquent les gestes barrière ne génèrent pas de «sur-risque d'infection» pour formuler expressément la demande que «soit précisée rapidement une date de réouverture des grands magasins et des centres commerciaux au niveau national et des commerces fermés dans les zones sous confinement le week-end». Il s'agit de répondre à leur besoin de «visibilité et d'anticipation pour une réouverture la plus sereine possible».

Communiqué CdCF – 16 mars 2021