Plus d'une dizaine de syndicats professionnels du commerce demandent au Gouvernement d'acter un calendrier de réouverture pour les centres commerciaux et grands magasins de plus de 20 000m², fermés début 2021 pour cause de pandémie. Le collectif (Alliance du commerce, CDCF, CNCC, CNEF, FCA, FF Franchise, FFPS, FEF, Procoss, Union Sport et Cycle) fait le constat que «le Gouvernement n’a donné aucune visibilité sur la date de réouverture des sites commerciaux fermés», alors que la décision du 29 janvier 2021 impacte fortement les entreprises de toutes tailles, confrontées à «une période de soldes décevante, (…) un stock de marchandises important qui accroit les difficultés financières» et subissant une «situation d’injustice inacceptable vis-à-vis des autres magasins (…) restés ouverts». Outre un «calendrier de réouverture», les syndicats d'employeurs rappellent la nécessité d'une «indemnisation “simple, rapide et totale” des pertes (…) assurée par l’État».

Communiqué commun ADC, CDCF, CNCC, CNEF, FCA, FFF, FEFn FPS, Procoss, Union Sport et Cycle – 17 février 2021

L'union des professionnels de l'aide à domicile constate que la mission Laforcade ne prend pas la mesure de la nécessaire revalorisation du métier et appelle à des mesures d'urgence. Suite à une rencontre avec la mission (11 février 2021), l'Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA) ne peut que constater «le peu d’avancées concrètes (…) sur les questions essentielles», en dépit de «convergences avec plusieurs pistes (…) notamment en matière de qualité de vie au travail».

L'organisation professionnelle insiste d'autant plus sur «une réelle revalorisation salariale permettant de limiter les concurrences entre les opérateurs», que le «Ségur de la Santé», dont la mission est le prolongement, «a entrainé des effets négatifs sur l’emploi dans notre secteur, amplifiant encore le manque d’attractivité que subissent nos métiers». Pour l'Una, il convient, en urgence, d'engager un «plan (…) national pour l’emploi dans le secteur de l’aide à domicile», mais aussi de «voter sans délai la loi Grand âge et autonomie».

Communiqué UNA – 16 février 2021

Le Collège de la médecine générale (CMG) a participé à l’élaboration de la «réponse rapide» produite par la Haute autorité de santé (HAS) à l'attention «des patients qui présentent des symptômes prolongés» de la Covid-19.  Cet outil accompagné de fiches techniques«précise les symptômes qui peuvent être du ressort du médecin généraliste et ceux qui nécessitent des explorations ou des soins de second recours». Il se veut «concret et pragmatique» et «sera réactualisé selon les avancées des connaissances».

Communiqué CMG - 15 février 2021

La fédération des services publics de Force ouvrière engage une mobilisation visant à obtenir la reconnaissance du rôle des agents du service public local. FO-FPSPSS constate en effet que si «les agents territoriaux, qu’ils soient fonctionnaires, contractuels ou salariés de droit privé, ont répondu présent depuis le début de la crise sanitaire», ils «ont vu leurs droits réduits, leur temps de travail allongé, leurs conditions de travail se détériorer». Le syndicat mobilisera ses fédérations départementales pour un «maximum d’informations sur les conséquences de cette crise sanitaire», afin d'élaborer des «analyses et revendications» qui seront ensuite adressées aux autorités gouvernementales et aux employeurs. 

Communiqué FO-FSPSS – 11 février 2021

Le Collège de la médecine générale a élaboré une fiche pratique détaillée pour préparer les médecins généralistes au lancement de la vaccination avec le vaccin AstraZeneca®. Il précise néanmoins qu'en dehors «de la logistique particulière, cette vaccination rentre dans les habitudes des médecins généralistes qui pratiquent quotidiennement la vaccination».

Communiqué Collège de la médecine générale - 11 février 2021

L'Ordre des infirmiers salue les annonces du ministre de la santé en faveur de la profession, notamment celles concernant l'accès à la vaccination. Les annonces ont été faites à l'occasion d'une réunion générale des professionnels, sous l'égide de l'Ordre (3 février 2021), qui a connu une «mobilisation exceptionnelle», témoin de «fortes attentes».

Quant à la vaccination, l'ONI se félicite de l'annonce qu'un «décret (…) sera prochainement publié, (qui-NDLR) permettra aux infirmiers de vacciner à domicile», mais aussi et surtout que «la vaccination sera ouverte à tous les soignants de moins de 65 ans dès lundi» (8 février 2021-NDLR). Le ministre a également répondu à la profession sur des sujets plus structurels: «augmentation du nombre d’infirmiers et d’aides-soignants en formation, et (…) amélioration des conditions d’apprentissage», «discussion visant à réouvrir le «décret d’actes». L'Ordre se félicite aussi que le président de l'ONI, Patrick Chamboredon et son homologue de l'Ordre des médecins, Patrick Boué, se voient confier une «mission exploratoire» sur «la création d’une profession médicale intermédiaire».

Communiqué ONI – 5 février 2021