La Confédération générale des travailleurs lance un ordre de grève nationale en date du 5 février 2019 pour marquer son opposition à «la profonde injustice sociale» et exiger «une autre répartition des richesses créées par le travail». La centrale syndicale précise par ailleurs son intention de «travailler les convergences avec les Gilets jaunes». Elle invite par ailleurs les salariés, retraités, privés d’emplois, jeunes «à se saisir notamment des Cahiers d’expression revendicative populaire» et «à s’engager dans l’action collective et dans la CGT». D’autres initiatives – «mardis de l’urgence sociale», «nouvelle journée nationale d’action, mi-mars» – sont prévues pour faire contrepoint au pseudo «grand débat national» organisé par le président de la République.

Communiqué CGT – 30 janvier 2019