——————————   La plateforme d'information des corps intermédiaires du travail, des professions et des entreprises

Unev; FNTP

L’organisation professionnelle des entreprises de travaux publics conforte son réseau avec l’adhésion de l’Union des entreprises qui œuvrent pour la valorisation et le traitement des déchets du secteur. Une adhésion qui offre à l’Unev «une formidable opportunité pour travailler en collaboration avec les différents syndicats et entreprises de la FNTP, et notamment avec la Direction du développement durable pour mettre à profit notre expertise pour la gestion raisonnée et innovante des terres excavées et des déchets des travaux publics» souligne son président Albert Zamuner. Pour le président de la FNTP, Bruno Cavagné, le ralliement de l’Unev «étend encore un peu plus notre capacité d’agir de manière concrète» en matière de «transition écologique».

> FNTP, Communiqué du 13 octobre 2021

 

Le Haut Comité au Dialogue social vient de rendre publique la mesure d’audience des principales organisations patronales interprofessionnelles. L’U2P se dit prête à saisir la justice au motif que les résultats sont contestables. 

La mesure d’audience des organisations patronales interprofessionnelles a été rendue publique le 7 juillet 2021 par le Haut Comité au Dialogue social. Cette mesure se base sur le nombre d'entreprises adhérentes et les effectifs salariés déclarés par les organisation.

 Graphe, résultat de la mesure d'audience des syndicats employeurs 2021

Le Medef, première confédération en nombre de salariés; la CPME: première confédération d’entreprises

Les donnés rendues publiques par le ministère du Travail font notamment apparaître que les confédérations interprofessionnelles représentatives représentent 14 123 812 millions de salariés pour 922 329 entreprises et employeurs. La CPME, le Medef, l’U2P sont représentatives (au seuil de 8% de l’ensemble des entreprises adhérentes ou des salariés employés par ces mêmes entreprises), tandis que la CNDI (Coordination nationale des indépendants) ne le sera pas. Cette audience leur permettra d’avoir un rôle dans la négociation collective (y compris de blocage), de bénéficier des financements du fonds paritaire pour le dialogue social, de procéder à la nomination des membres des conseils de prudhommes et des commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI),

En 2021, le Medef représente la première organisation sur le plan des salariés des entreprises adhérentes (9 367 164), mais la CPME est au premier rang pour le nombre d’entreprises adhérentes (243 397). L’U2P regroupe plus d’entreprises que le Medef, mais beaucoup moins de salariés. Entre 2017 et 2021, la plus forte croissance en nombre d’entreprises adhérentes et leurs salariés est enregistrée par la Confédération des PME, mais les 3 confédérations sont en progression.

La CPME connaît la plus forte progression depuis 2017

Si le Medef affiche le plus fort taux d’audience au sein des salariés (66,32 %), il est à noter que son audience au sein des Entreprises (qui emploient ou non des salariés) et des Employeurs (entreprises qui emploient au moins un salarié) est en recul sensible. L’U2P, premier représentant des Entreprises (35,87), enregistre une très légère hausse d’audience auprès des Employeurs comme des salariés (5,03). La CPME progresse en revanche sur les trois items: + 7,92% au sein des entreprises, + 2, 60 % au sein des employeurs, + 3,70% sur le plan de l’effectif salarié. 

Satisfecit pour la CPME et le Medef, sentiment d’injustice pour l’U2P

Le Mouvement des entreprises de France revendique être la «première organisation représentative des entreprises en 2021», et plus particulièrement «le leader incontesté sur son terrain: celui des employeurs privés à but lucratif». L’organisation rappelle que «aucune organisation patronale ne peut s'opposer à l'extension d'un accord national interprofessionnel signé par le Medef» alors que le «Medef peut s'opposer seul à l'extension d'un accord signé par les autres organisations patronales». 

La Confédération des petites et moyennes entreprises se réjouit d’être « la première organisation patronale française», notamment «en ce qui concerne le nombre des entreprises adhérentes, critère essentiel pour déterminer la représentativité réelle (…). Avec 243 397 entreprises adhérentes, elle distance largement le Medef (…) et l’U2P».  Et d’ajouter «La forte poussée de la CPME est la reconnaissance de la qualité du travail accompli et des actions menées ces dernières années au service des entreprises françaises et de ceux qui en sont à la tête».

Pour l’Union des entreprises de proximité, en revanche, «certains résultats sèment le doute quant à la façon de comptabiliser les entreprises et les salariés et peuvent laisser à penser que l’on s’éloigne de l’esprit de la loi». L’organisation «n’écarte pas la possibilité de contester les résultats devant la Justice» et «poursuivra son action auprès du Gouvernement et des parlementaires afin de définir pour l’avenir un système de représentation patronale plus équitable». Elle se félicite néanmoins de rassembler «203 000 entreprises adhérentes, en augmentation de 50000 par rapport à la précédente mesure», un résultat «à mettre à l’actif des 5 confédérations membres (CAPEB, CGAD, CNAMS, UNAPL, CNATP) et des 120 organisations nationales affiliées. 

L’U2P en appelle par ailleurs à ce que «les trois organisations patronales interprofessionnelles travaillent dans une logique de complémentarité, afin d’établir un environnement économique, fiscal et social favorable au développement de l’ensemble des entreprises». 

D’ici quelques mois, on devrait connaître la liste de «l’ensemble des organisations d’employeurs représentatives au niveau interprofessionnel, multi-professionnel et dans les branches professionnelles, au regard du respect de l’ensemble des critères de la représentativité».

Communiqué ministère du Travail; Communiqué CPME; Communiqué Medef; Communiqué U2P – 7 juillet 2021 

Unapl; FNCPC; AFPL

La Fédération nationale des chambres professionnelles du conseil et L’Association française des psychomotriciens libéraux font désormais partie intégrante de l’Unapl. Une adhésion qui conforte sa «place de première organisation interprofessionnelle nationale représentative des professions libérales», se réjouit le président Michel Picon. La FNCPC est présidée par Philippe Levesque et Loïc Maugendre; l’AFPL est présidée par Alexandre Prouteau.

> UNAPL, Communiqué du 2 juillet 2021

L'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) annonce «un nouveau Label Rouge pour la viande bovine surgelée» qui garantira à la fois la qualité de la matière première (gros bovins de races à viande) et la sûreté du procédé de fabrication. L'INAO rappelle que «le plan de la filière bovine française issu de la loi Egalim prévoit (…) un déploiement du Label Rouge qui devra constituer au moins 40% de l’offre de cette filière en 2022». L'institution professionnelle souligne aussi que «la viande bovine hachée représente aujourd’hui près de la moitié de la viande bovine achetée par les ménages». 

> INAO, Communiqué du 24 juin 2021