Pour la fédération Com de Force ouvrière, le rapport Launey sur La Poste ne garantit pas la possibilité d’assurer un service public universel

FO Comrappelle que le rapport Launey vise à faire des propositions pour solutionner le «déficit annuel approchant 1 milliard d’euros (de La Poste-NDLR) pour les missions de service public qui lui sont confiées» et repositionner son «modèle économique». Le syndicat estime que l’explication du déficit tient dans le fait que «La Poste n’a pas su se transformer pour devenir un acteur du numérique de premier plan», mais souligne que des «“efforts d’optimisation”ont (…) fortement impacté les postières et les postiers que ce soit en termes d’emploi, de conditions de travail, de pouvoir d’achat». 

La fédération prend acte des pistes du rapport («cinquième mission de service public autour du service à la personne et de l’inclusion numérique»; «levier budgétaire immédiat (via une loi de finances rectificative…) pour compenser le déficit du service universel»; «dotation budgétaire annuelle complémentaire». Mais il va de soi que «la restauration d’une relation de confiance entre l’État et La Poste (induit-NDLR) l’adoption de mesures fiscales et budgétaires pérennes, justes, qui compensent le coût réel de toutes les missions de service public». L’absence de «réelle compensation économique» fait craindre que «c’est le modèle social qui est attaqué». 

Communiqué intersyndical FO Com –  24 juin 2021