Le syndicat des médecins généralistes MG France émet des réserves sur les nouvelles modalités de certification de la profession.

MG Francefait référence au projet gouvernemental d’une «ordonnance sur la certification périodique des médecins» dont il exige qu’elle prenne en compte le problème d’une «formation de qualité», étant entendu que la formation professionnelle se délite depuis plusieurs années. Pour le syndicat «les principes qui doivent guider la rédaction de l’ordonnance» sont les suivants: «contrôle de (la-NDLR) formation» assuré par la profession; élaboration des programmes avec l’aval du Collège de médecine générale; formation intégrée au «temps de travail» et «indemnisée». De plus, «les mesures incitatives doivent être préférées à la contrainte».

Communiqué MG France – 17 juin 2021

Pour le Syndicat des médecins libéraux, il faut revaloriser la pédiatrie dans l’ensemble de ses composantes publique et privée.

Réagissant à un rapport de l’IGAS (15 juin 2021) visant à «reconstruire le modèle de la pédiatrie en France», le SML conteste un document «simplement axé autour de l’hôpital», qui prive «la pédiatrie de ville du suivi des enfants en premier recours quand les parents l’estiment nécessaire tout en lui demandant de participer à la PDS (permanence des soins-NDLR)». A contrario, le syndicat «estime plus que nécessaire de revaloriser tous les actes de pédiatrie libérale, et plus particulièrement les prises en charge et le suivi des pathologies chroniques et du neurodéveloppement», ainsi que de «donner les moyens aux pédiatres libéraux de fonctionner de façon coordonnée, en pluridisciplinarité, avec des assistants médicaux et des collaborations avec les puéricultrices» sur la base d’une «nomenclature spécifique».

Communiqué SML – 17 juin 2021

Action Logement et la Caisse d’épargne d’Ile-de-France sont partenaires pour favoriser la mutation de bureaux en logements.

Le partenariat entre la banque de la région francilienne et Action Logement se concrétise via la Foncière de transformation immobilière, filiale du groupe géré par les partenaires sociaux, par un «prêt de 80 M€ (…) pour l’accompagner dans sa mission d’acquisition d’immeubles de bureaux, d’activité et de friches économiques à transformer en logements», permettant du même coût «un démarrage express» de la foncière créée en 2020. La maison mère lui a récemment «accordé une ligne de crédit complémentaire (…) dans l’objectif de produire 4800 logements sur l’année» et de soutenir un «modèle original (…) en faveur de la production de logements abordables dans le cadre d’opérations complexes mais indispensables vis-à-vis de l’enjeu climat».

Communiqué Action Logement – 17 juin 2021

Le Syndicat des médecins libéraux appelle les nouveaux exécutifs régionaux à dialoguer plus activement avec la médecine de ville.

L’adresse du SML se situe dans la perspectives des élections régionales 2021, avec en premier lieu le souhait d’un «dialogue e(…)  qui serait pourtant utile à la construction commune de solutions permettant de conforter et de moderniser l’offre de soins libérale». Le syndicat «demande (…) aux candidats de veiller à faire vivre ce dialogue permanent», de ne pas se focaliser exclusivement sur les structures publiques (CPTS, centres de santé) ni de destabiliser l’offre libérale. Il formule, plus précisément, des propositions visant à soutenir la «visibilité de la médecine de ville» (4 propositions) et «développer la prévention dans les territoires» (3 propositions). 

Des incitations fiscales et zones franches pour favoriser l’installation des jeunes médecins

Sur le premier point, il préconise d’assurer une «cohérence et une transparence dans l’action des ARS» avec participation des «syndicats représentatifs, en amont des arbitrages», de «généraliser le numéro d’appel 116 117 pour l’accès aux soins ambulatoires», de pourvoir à l’équité de financement de la «télémédecine» entre ville et hôpital, ainsi que «des incitations fiscales et des zones franches pour favoriser l’installation des jeunes médecins et conforter les médecins en cumul emploi-retraite et reconnaitre leur engagement au service de la population». La « prévention» doit être «au cœur de la coordination et de la coopération entre professionnels libéraux de santé», intégrer «le risque environnemental». Les Régions pourraient aussi «promouvoir la construction ou la réfection éco-responsable des cabinets médicaux par des crédits d’impôts».

Communiqué SML – 17 juin 2021

La tête de réseau des chambres de commerce ré-engage une nouvelle campagne de sensibilisation auprès des PMI afin de les sensibiliser à la décarbonation de l'industrie. 

La nouvelle campagne de CCI France (à partir du 15 juin 2021) s'inscrit dans le cadre du «Plan de relance, (avec-NDLR) un soutien ambitieux (…) pour améliorer l’efficacité énergétique des entreprises, faire évoluer leurs procédés de fabrication et décarboner leur production de chaleur». Une première campagne a permis de constater l'intérêt des entreprises pour la démarche. Les PMI seront plus particulièrement ciblées, sachant que «le “guichet décarbonation”», qui finance les équipements nécessaires aux entreprises pour réduire leurs émissions de CO2 ou améliorer leur efficacité énergétique, a vu récemment son périmètre s’élargir et le taux de ses aides revu à la hausse». 

Communiqué CCI France – 16 juin 2021