Les organisations professionnelles Hexopée, le GSOTF et Cap France demandent aux pouvoirs publics de permettre aux salariés en contrat saisonnier de bénéficier de l’activité partielle de longue durée.

Hexopée, le Groupement syndical des organismes de tourisme familial(GSOTF) et Cap France (villages de vacances et hôtels clubs indépendants) rappellent en effet que «le secteur, très fortement impacté par la crise sanitaire (…) s’étonne et s’inquiète de la position du ministère du Travail de ne pas intégrer dans le dispositif APLD les travailleurs saisonniers, d’autant plus qu’aucune disposition législative ou règlementaire ne les exclut (…)». Un état de fait qui «a pourtant été largement intégré dans la stratégie de sortie de crise de bon nombre de nos structures», et qui suppose donc «de garantir (…) la possibilité d’anticiper et donc de prévoir le placement de leur personnel en activité partielle de longue durée, quelle que soit la nature de leur contrat». 

Il s’agit aussi de permettre «aux salariés concernés de retrouver la stabilité» et de soutenir «l’engouement pour ces secteurs et ces métiers». 

Communiqué commun Hexopée, GSOTF, Cap France – 21 juin 2021