La naissance de la CFTC, en 1919, consacre l’émergence d’un pôle syndical à l’identité spécifique, inspiré par les valeurs chrétiennes, privilégiant la négociation et la proposition sur le rapport de forces entre patrons et salariés. En dépit d’une histoire difficile, la CFTC figure au nombre des grandes centrales interprofessionnelles françaises de travailleurs reconnues par la puissance publique.

La Confédération générale du travail est aujourd’hui l’une des confédérations interprofessionnelles de salariés dites «représentatives» au plan national. Sa création en 1895 consacre l’émergence du syndicalisme à la française, dont elle pose la ligne directrice, le terrain d’ancrage, le mode d’organisation… Mais aussi, de par son histoire mouvementée, l’éclatement en plusieurs entités rivales.